Master Production et Valorisation des Ressources Aquacoles

OFFRE DE FORMATION DU MASTER PRODUCTION ET VALORISATION DES RESSOURCES AQUACOLES

 

Domaine: Sciences et Technologies

 

Mention: Production et amélioration des bio-ressource

 

Parcours: Production et valorisation des ressources aquacoles

 

Niveau: Master

 

Responsable: Dr.BOUSSOU Koffi Charles

 

Promoteurs : UFR Environnement / Département Biodiversité et conservation durable des écosystèmes

Contexte

Les activités du secteur agricole et agroalimentaire, les productions végétales et animales, représentent en moyenne 27% du produit intérieur brut (PIB) et fournissent 40% des recettes d’exportation. Elles sont la principale source d’emplois et de revenus de la majorité de la population, estimée à 66% en moyenne. La production agricole, qui touche l’ensemble des régions administratives, a connu une progression annuelle de 4% en moyenne. Cependant, ce résultat a été obtenu suite à un accroissement des superficies cultivées au détriment de la forêt, et non suite à une intensification de la production agricole.

 

Malgré sa très forte contribution à l’économie nationale, la population rurale est de plus en plus pauvre, avec un taux de pauvreté de 62,5% en 2008, contre 49% en 2002. Cette tendance à la hausse de la pauvreté en milieu rural résulte des mutations importantes de l’agriculture ivoirienne, notamment avec la libéralisation des filières agricoles, qui a mis fin à la solidarité entre les différentes filières.

Ainsi, pour lutter contre cette pauvreté, la Côte d’Ivoire a fait, entre autre, du mini-élevage une priorité nationale. C’est le cas de la pisciculture qui est très connue sur l’ensemble du territoire ivoirien. Elle a été l’objet de plusieurs investissements.

 

Il existe de grandes possibilités pour l’aquaculture sur les marchés, à condition que les producteurs disposent de moyens pour améliorer la qualité de leurs produits et mieux maîtriser les circuits et les débouchés commerciaux.

 

Ce secteur a subi une baisse très nette de ses performances (53%) pendant les deux dernières décennies.

Face à cette situation, l’Etat Ivoirien a préconisé une politique halieutique orienté vers une valorisation optimale des capacités et une promotion du développement durable de l’aquaculture. La gestion durable de l’environnement et des ressources naturelles est essentielle à la réduction de la pauvreté dans les zones rurales et périurbaines.

 

Objectifs

Ce Master forme dans le domaine de la production aquacole (pisciculture, pénéiculture, ranaculture, algoculture). Elle vise à former des professionnels de la production aquacole dans l’optique d’une gestion durable de la biodiversité halieutique et ,des techniciens capables de valoriser les produits aquacoles.

 

Durée de la formation: Quatre semestres

 

Conditions d’admission

Titulaire d’une Licence 3 Production Aquacole et Protection de l’Environnement ou une Licence 3 des SVT ou une Licence 3 Biologie-Environnement ou tout diplôme équivalent.

Compétences à acquérir durant la formation

Le Master PVRA forme des agents de développement à compétences multiples, capables de :

-maîtriser au plan technique, scientifique et commercial une exploitation aquacole ;

-maîtriser la production de poissons (pisciculture), crevettes (pénéiculture), grenouilles (ranaculture) et d’algues(algoculture) ;

-trouver des techniques d’accroissement de rendements respectueuses de l’environnement.

Débouchés

Les métiers de la filière aquacole, de l’amont (recherche et expérimentation, conseil…) vers l’aval (valorisation) :

– Technicien de recherche (CRO, CNRA, ANADER, Direction des pêches…)

– Technicien d’exploitation aquacole (fermes professionnelles)

– Aquaculteur (auto-emploi).

Collaborations nationales

–  Ferme Expérimentale aquacole de Natiokobadara (Université Péléforo Gbon Coulibaly)

– APDRA-CI (Association Pisciculture et Développement Rural en Afrique tropicale humide, Côte d’Ivoire)

– CNRA (Centre National de Recherche Agronomique)

– Pôle de Pêche et Aquaculture (Université Nagui Abrogoua)

 

Collaborations sous régionales, régionales et internationales

– Centre National des Sciences Halieutiques de Boussoura (Guinée)

– Ecole Nationale Supérieure des Sciences et Techniques Agronomiques de Kétou (Bénin)

 

Voir la maquette

 

-->

Categories

Archives de blog